De la poésie occitane en norvégien

Aurelia Lassaque, poète d’expression occitane et française, était au programme du festival Oslo Poesifilm le mois dernier pour y représenter l’œuvre de poésie expérimentale Solstici. Son recueil, Pour que chantent les salamandres (2013), dont est extrait le poème « Solstice, le brame de Janus », texte de Solstici, a été traduit en norvégien par Tom Lotherington. For å la salamanderen synge est publié aux éditions Oktober.

Lassaque-Salamandres

Tous deux étaient les invités de Diktafon, l’émission consacrée à la poésie de la radio nationale norvégienne, le 20 février dernier pour une lecture et une discussion. Réécouter le podcast ici.

 

Cet article, publié dans Divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.